Je consomme autrement

Comment consommer responsable ? Comment réduire notre empreinte écologique ? Comment éviter le gaspillage ?  Aujourd’hui, les initiatives ne manquent pas.

Et ces idées innovantes qui prennent soin de nos portefeuilles et de la planète nous poussent à être créatifs-ves et à partager davantage avec les autres. Et ça aussi ça fait du bien !

Réinventer notre façon de consommer :   

Comment ?

  • En louant ou en empruntant au lieu d’acheter un nouveau bien (ex : bibliothèques, ludothèques, ressourceries…)
  • En réparant les objets cassés ou les vêtements (ex : Repair Cafés) ou en leur donnant une autre fonction (ex : UpCycling)
  • En donnant à des associations solidaires ce qui peut encore servir ;
  • En achetant en seconde main

Pourquoi ?

  • Pour faire des économies.
  • Parce que l’écologie et la sauvegarde de la nature font partie de nos préoccupations.
  • Pour recréer du lien (on échange, on transmet, on s’entraide)
  • Pour apprendre à bricoler, coudre, réparer !

 

Quand on sait que l’offre s’adapte à la demande et que nos choix de consommation orientent les choix de production des entreprises, il devient utile d’opter pour des aliments sans (sur)emballage, produits localement et avec des matériaux respectueux de l’environnement. Ainsi, le consommateur envoie un message clair sur ce qu’il veut (et ne veut pas) !

 

Réparer

Un objet cassé est souvent jeté au lieu d’être réparé. L’obsolescence programmée nous pousse à renouveler nos objets toujours plus vite : c’est autant d’argent et de ressources gaspillées.

Avez-vous déjà visité les Repair cafés ? Il y en a 5 à Bruxelles : www.repairtogether.be

Ce sont des lieux conviviaux où on apprend à co-réparer ses objets :

  • C’est écologique : les objets réparés sont des déchets évités.
  • Cela favorise la cohésion sociale et le partage de compétences.
  • C’est économique : le réemploi et la réparation coûtent moins cher que de racheter

Emprunter

Les achats neufs représentent la plus grosse partie de notre empreinte écologique. Fabriquer, emballer, transporter et distribuer un produit nécessite beaucoup de ressources. Est-ce sensé pour un objet qu’on utilise que quelques fois par an ?

Voici plusieurs alternatives :

  • l’emprunt (entourage, voisins)
  • la location (USITOO, magasin de bricolage, etc.)
  • l’échange/le troc

Avantages :

  • économies de ressources pour la planète
  • économies financières
  • gain de place (pas besoin de stocker)

 Pensez-y avant votre prochain achat !

Méthode BISOU

Vous êtes un-e acheteur-e compulsif-ve ? La méthode BISOU peut vous aider. Elle est tirée du livre « J’arrête de surconsommer » écrit par Marie Duboin et Herveline Verbeken. Elle consiste à se poser les cinq questions suivantes avant d’acheter :

  • B = Besoin : à quel besoin cet achat répond-il ? (besoin d’appartenance, de sécurité, de réconfort…) Le but est de prendre conscience du pourquoi on l’achète.
  • I = Immédiat : en ai-je besoin tout de suite ?
  • S = Semblable : ai-je déjà un objet qui pourrait jouer le même rôle ?
  • O = Origine : d’où vient le produit, est-ce que ses conditions de fabrication me conviennent, est-ce que les matériaux utilisés sont sains ?
  • U = Utilité : est-ce que cet objet va vraiment me servir au quotidien ?